Imprimer

Petite histoire de la betterave sucrière

M. Vanthuyne, agriculteur exploitant sur la commune nous explique la betterave...

Nous devons à Napoléon Bonaparte : le code civil, le baccalauréat, la cour des comptes et, ce que l'on sait moins, le lancement de la production de betterave sucrière sur le territoire national.

La betterave sucrière à Epiais-Rhus : Merci Messieurs les anglais !

A cette époque, au début du XIX siècle, le sucre consommé en France est exclusivement produit à partir de canne à sucre cultivée dans la zone Caraïbes. Depuis sa victoire à Trafalgar en 1805, La Grande Bretagne règne en maitre sur les océans. Cette domination maritime empêche les marchandises françaises de sortir et d'entrer des ports. Le sucre des Antilles commence à faire cruellement défaut. Napoléon encourage donc les agriculteurs à pratiquer cette culture et les industriels à améliorer les procédés. Le pari est gagné en 1812 grâce à Benjamin Delessert. Cet industriel français, qui inventa aussi les caisses d'Epargne, est le premier à réussir l'extraction, du sucre de betterave, en grande quantité.

Quand Epiais-Rhus nourrit Pontoise et Osny.

A Epiais-Rhus, cette culture représente aujourd'hui 7 % du territoire communal soit 70 ha (contre 140 ha en 1980). Les semis ont lieu en mars, la récolte de septembre à novembre, et les enlèvements de silos de septembre à janvier selon un calendrier fixé par la sucrerie Saint Louis Sucre d'Etrepagny (Eure), sucrerie qui réceptionne toutes les betteraves du village.
965 tonnes de sucre sont extraits des betteraves d'Epiais-Rhus. Cela assure la consommation annuelle de sucre (23 kg/an/hab) des villes de Pontoise et d'Osny réunies (soit 42000 habitants).

Epiais-Rhus bénéficie d'une innovation majeure.

En 2013, la campagne betteravière a débuté le 15 septembre pour se terminer le 7 janvier. La sucrerie travaille 24 sur 24 et produit quotidiennement 2000 tonnes de sucre. Dés le début de campagne, la sucrerie signale, à la mairie, la période d'enlèvements des silos. A partir du 15 novembre, tous les silos, encore en plaine, sont bâchés par les planteurs pour empêcher le gel des betteraves. Le processus industriel ne supporte pas des betteraves dégradées par le froid (gel/dégel/gel). Lors du chargement, les silos d'Epiais-Rhus sont systématiquement déterrés par des machines spécialisées. La terre, qui colle aux betteraves, reste ainsi en bord de champ. Cette innovation majeure, cofinancée par tous les planteurs (1000) et la sucrerie Saint Louis Sucre, a permis de réduire la flotte de camions de 20 %. Cela va dans l'intérêt de tous.

G. Vanthuyne
Planteur de betteraves sur Epiais-Rhus

Bulletin mensuel

Bulletin annuel

logopartenaire 01 logopartenaire 02
logopartenaire 03 logopartenaire 04
logopartenaire 05
Mairie d'Epiais-Rhus

22 rue Saint-Didier 
95810 Epiais-Rhus 
Tél. 01 34 66 62 33
Fax : 01 34 66 42 66
Heures d'ouverture 
- Du lundi au vendredi 9h-12h
- Jeudi 9h-12h et 17h-19h
- Samedi 10h-12h

CONTACT
Météo Épiais-Rhus © meteocity.com
NEWSLETTER