Imprimer

L'église Notre-Dame de l'Assomption ou St Didier

Elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1911. Du haut de sa colline, elle témoigne de la créativité des architectes de la Renaissance dans le Vexin.

         




Également dédiée à saint Didier, cette église est édifiée entre 1570 et 1590, vraisemblablement sous les ordres de Nicolas Le Mercier, auteur de la nef de Notre-Dame à Pontoise, d'un type proche. Le style Renaissance est identifiable dans le chevet polygonal, la tour-clocher percée d'ouvertures non décorées, en plein cintre, ou la nef aveugle éclairée seulement par les fenêtres des bas-côtés et du chœur. Ajouté en 1621 par Denis Le Mercier, le portail est en revanche classique. L'intérieur indique plusieurs influences, avec un plan cruciforme, vestige du Moyen Âge, des croisées d'ogives caractéristiques de l'architecture gothique, et une ornementation typique de la Renaissance, avec des motifs simples.

L'église d'Epiais-RhusAutres éléments remarquables (en plus de ceux décrits dans le lien ci-dessous) :
Autel, Épiais-Rhus
  • l’autel : il s’agit d’une peinture sur bois de 1500 provenant de la chapelle de Rhus; ce devant d’autel se présente comme un triptyque, avec un Christ en croix entre la Vierge et St Jean au centre et deux personnages sur les côtés. Il s’agirait de ste Madeleine, un vase à onguents dans les mains, qui parfuma les pieds de Jésus pour se repentir, et de ste Barbe, tenant un livre ouvert et une palme de martyre, devant une tour à trois fenêtres, symbole de la Trinité. En arrière-plan, une représentation de Jérusalem se réfère sans doute au texte de l’Apocalypse.
  • L’Agneau pascal, Épiais-Rhusl’agneau pascal, ce vitrail du XVIIème siècle contient l’agneau mystique, au nimbe crucifère et couché sur la Bible aux 7 sceaux. Ce dessin évoque l’Apocalypse et les destinées du monde, que Dieu remet à celui qui a racheté les hommes.

 

 

 

 

 

 

  • Retable, Épiais-Rhusle retable de la seconde moitié du XVIIème siècle, pierre polychrome et dorée; témoins de l’effervescence artistique qui règne à l’époque classique, les retables vexinois du XVII ème, monumentaux, sculptés et peints, véhiculent les idées de la Contre-Réforme italienne du XVIème siècle. Ce retable, de trois étages, est décoré de bas-reliefs montrant des scènes sacrées, l’Assomption, la nativité de la Vierge, l’Annonciation et l’adoration des bergers. Deux statues entourent la première représentation, une Vierge à l’Enfant et st Didier portant sa tête et son tabernacle. Evêque de langres, il tente de résister aux Vandales et est décapité après la prise de la ville
Source : le patrimoine des communes du Val d’Oise édition Flohic tome 2

Bulletin mensuel

Bulletin annuel

logopartenaire 01 logopartenaire 02
logopartenaire 03 logopartenaire 04
logopartenaire 05
Mairie d'Epiais-Rhus

22 rue Saint-Didier 
95810 Epiais-Rhus 
Tél. 01 34 66 62 33
Fax : 01 34 66 42 66
Heures d'ouverture 
- Du lundi au vendredi 9h-12h
- Jeudi 9h-12h et 17h-19h
- Samedi 10h-12h

CONTACT
Météo Épiais-Rhus © meteocity.com
NEWSLETTER